L'éco-pâturage

L’éco-pâturage permet de garder des milieux ouverts grâce à la présence d’herbivores qui entretiennent l’espace tout en le préservant et l’enrichissant. Ses nombreux avantages ne sont plus à prouver à ce jour, ce qui explique l’attrait de plus en plus marqué de cette méthode écologique et son retour sur le territoire sur différents types de milieux.

Qu'est-ce que l'éco-pâturage ?

Cette méthode est ancestrale et naturelle, nous n’avons rien inventé, jadis nos anciens la pratiquaient. Elle consiste à entretenir des espaces verts par le biais des animaux herbivores. Elle était pratiquée dans les milieux ruraux et plus particulièrement dans les zones montagneuses, car difficile d'accès et d’entretien. Malheureusement ce type de gestion a été abandonné pour des méthodes mécanisées, plus rapides.

Cependant, elle connaît depuis quelques années un renouveau, en effet, l’éco-pâturage est tout à fait en lien avec la démarche de développement durable et la préservation environnementale.

Cette méthode répond favorablement à de nombreuses problématiques rencontrées lors d’entretiens mécaniques classiques, et pas uniquement sur le plan environnemental.

Pourquoi pratiquer l'éco-pâturage ?

Pratiquer l’éco-pâturage amène de nombreux avantages d’un point de vue environnemental, technique mais également sur le plan social.

Environnement :

  • Cette méthode apporte une fertilisation naturelle grâce aux excréments des animaux qui favorisent la réinstallation de la biodiversité et notamment le retour des insectes. L'un des premiers maillon de la chaîne alimentaire est ainsi reconstitué.

  • L’éco-pâturage est nettement moins traumatisant pour le milieu car les animaux ne peuvent pas pâturer toutes les plantes en même temps. De ce fait, le cycle de reproduction végétale peut s’effectuer dans son ensemble.

  • Cette méthode permet d'éviter les nuisances sonores. Contrairement à l'entretien mécanique, l'éco-pâturage n'émet aucunes émissions de CO².

  • Grace à cette tonte écologique, des races anciennes ou de faible effectif retrouvent un nouveau rôle à jouer. Cela participe activement à leur conservation et leur promotion.

  • Aucune nécessité d'exporter des déchets de tonte puisqu'il n'y en a pas.

 

Technique : 

  • L’animal étant plus léger qu'un engin mécanique, il n y a pas de tassement  au niveau du sol.

  • L’éco-pâturage permet l’entretien des zones difficiles d’accès et de ce fait réduire les risques d’accidents humains.

  • Il permet de limiter le développement des espèces végétales invasives telle que la Renoué du Japon par exemple.

Social :

  • La présence des animaux permet la création de lieux d’échanges et de découvertes pour le public.

  • Le site accueillant cette méthode alternative à la tonte mécanique s’en trouve d’autant plus valorisé car nettement plus attractif et agréable au public.

pk%202e_edited.jpg
Où peut-on pratiquer l'éco-pâturage ?

L’Eco-pâturage peut se pratiquer sur différents types de milieux, de par leur nature première mais leurs utilisations, voici une liste non exhaustive où l’on peut le mettre en place :

  • Pelouses (avec fort dénivelé par exemple)

  • Zones naturelles à fort intérêt environnemental (prairies calcicoles, zones humides, ..)

  • Sous-bois

  • Zones de broussailles

Mais également :

  • Sites historiques

  • Zones industrielles, entreprises

  • Stations d’épurations

  • EHPAD, établissements scolaires

  • Bassins d’orages

  • Bases de loisirs, parcs urbains

  • Prairies, vergers, grands jardins 

Roncier avant éco-pâturage
Roncier avant éco-pâturage

press to zoom
Roncier après éco-pâturage
Roncier après éco-pâturage

press to zoom
Chateau des Comtes du Perche
Chateau des Comtes du Perche

press to zoom
Roncier avant éco-pâturage
Roncier avant éco-pâturage

press to zoom
  • Facebook - Black Circle